accueil     biographie     bibliographie     œuvre artistique     textes     Postscriptum 3     témoignages     contact     liens     commentaires

    Claude Tarnaud

biographie
1922     
Naissance à Maison-Lafitte

Découvre le surréalisme et le Jazz pendant la guerre.

1944   
Fait la connaissance d'Edouard Jaguer.  
Il fonde avec Yves Bonnefoy le groupuscule "La Révolution la Nuit".         

1945    
Claude devient l'ami de Hans Rudi et Sylvie Stauffacher qui l'aident et le reçoivent chez eux au Tessin. C'est au cours d'un séjour en compagnie de Victor Brauner qu'ils lui font découvrir le Jazz. Celui-ci fait alors le portrait de TH.Monk.

1946           
Naissance de Sylvie, fille de Claudine (Eaudine) Merlin.


Victor Brauner, Sylvie, Claude Tarnaud                                                                                           

1947    
Il rejoint André Breton et fait la même année la connaissance de Victor Brauner et de Saran Alexandrian puis celle de Stanislas Rodanski - qui lui fut très proche - et quelques mois après rencontre Alain Jouffroy.

Ils forment un "quatuor insolite qui scandalisera la vieille garde surréaliste" (Sarane Alexandrian, Supérieur Inconnu N°1)"

Leurs modèles étaient Arthur Cravan, Jacques Vaché et Jacques Rigaut.

Il se lie avec Jacques Herold.

Passionné par James Joyce il traduit le "James Joyce" d'Harry Levin.

Il participe, toujours en 1947, à l'Exposition Internationale du Surréalisme et à la rédaction de "NEON".


Le groupe surréaliste à la galerie Maeght 1947
photographie: Denise Bellon, 1947 (c) les films de l'équinoxe-fonds photographique Denise Bellon
( pour un agrandissement et la liste des noms cliquez ici )

Il expose un grand plâtre "greffé" au Salon des Indépendants.

Il fait la connaissance de Matta et donne, grâce à lui, des leçons de Français à de jeunes américains.

Indigné par l'exclusion de Matta, avec V. Brauner et d'autres, il rompt avec A.Breton le 9/11/1948.

1951    
Il épouse Henriette de Champrel et part avec elle à Genève où il travaille pour le BIT et l'ONU en tant que traducteur.

1952    
Naissance de Pierrille.

En octobre 1952, à l'imprimerie " La Sirène " il fait paraître à compte d'auteur

" The White Clad Gambler  Le joueur Blancvêtu ou les Ecrits et les Gestes de H. de Salignac " illustré par H. de Champrel.

A la fin de l'année 1952, il part pour Mogadiscio (Somalie) où il est traducteur à la mission de l'ONU.

Lors son séjour en Somalie, Claude Tarnaud fait plusieurs plâtres "greffés". Au moment de quitter la Somalie, avec l'aide de sa femme Gibbsy, il les place au loin sur une "chaussée" de madrépores qui n'est découverte qu'à marée basse.


dans son bureau à Mogadiscio
 

un des plâtres laissés à la "chausée"
de madrépores de Mogadisco

1954     
Naissance à Mogadiscio, de Gerry.

1956    
De passage à Paris, il y fait la connaissance de Ghérasim Luca.
S'ensuivront une grande amitié et correspondance.


Ghérasim Luca et Claude Tarnaud à Oppède vers 1958/60 (photo Gilles Ehrmann)

1959    
Il quitte la Somalie pour New York où il se lie d'amitié avec Eugenio Granell et Wifredo Lam.
(EUGENIO GRANELL L’IMAGINATION COMME INSTRUMENT
article publié dans "Le nouvel Hérald")

1961    
Il organise avec Marcel Duchamp l'Exposition Surréaliste : " Le Domaine Des Enchanteurs ". La même année, Il devient l'ami du très jeune Franklin Rosemont. Celui-ci, avec des amis, fonde ensuite le Groupe Surréaliste de Chicago.
(F. Rosemont: " Claude Tarnaud and the Chicago Surrealist Group " )

1963    
Claude Tarnaud revient à Genève.

1964    
Il fait la connaissance et devient l'ami de Julio Cortazar.
Il rencontre Jacques Lacomblez la même année.
Avec Jean Thiercelin rencontré un an plus tard, ils forment un groupe "d'inséparables".

1965    
Il fait la connaissance de Jacques Zimmermann.

Pour le compte des Nations Unies, Claude Tarnaud a séjourné brièvement à Addis Abeba, New Dehli et Lagos.

1969    
Il donne sa démission aux Nations Unies, et s'installe près d'Apt, dans le Vaucluse.

1970    
Mort de son fils Gerry.

Il travaille à "DE", "Le Bout du Monde".

Il se lie à Petr Kral.

1991  
Il meurt à Avignon.

2014, 20 février
Gibbsy Tarnaud meurt à Apt, Vaucluse

à Apt vers 1990
Victor Brauner: ...à "CLOS DE TARD NOS"... , 1948; 22x 16 cm

... et voici la biographie de Claude Tarnaud écrite par lui-même et retrouvée dans ses archives en 2012 :
cliquer ici

Des "repères biographiques" détaillés se trouvent dans le dossier Postscriptum no 3.

accueil     biographie     bibliographie     œuvre artistique     textes     Postscriptum 3     témoignages     contact     liens     commentaires